Votre retour

Témoignages et récits

Témoignage dans les Echos Avril 2018

Le retour d’expatriation n’est pas une sinécure : au-delà des tracas administratifs, du blues des enfants, il est parfois difficile de retrouver sa place. Beaucoup évoquent un « décalage émotionnel » avec ceux restés en France. Quelques conseils pour réussir son retour.

Pour leur dernière soirée à Londres en juillet, Arnaud et Béatrice de Montille se sont rendus à Buckingham Palace. Rien de moins. Non que la reine ait souhaité leur dire au revoir : Elizabeth II leur a remis un trophée, le Queen’s Award for Enterprise, pour Merci Maman, la société de bijoux personnalisés créée dix ans auparavant par Béatrice. « C’était la veille de notre déménagement, une sacrée coïncidence », s’étonne encore aujourd’hui Arnaud, qui se souvient avec émotion des quelques minutes d’échange avec la souveraine. « Elle nous a posé des questions sur notre aventure entrepreneuriale, c’était surréaliste ! » Le lendemain, Arnaud et sa famille quittaient la capitale britannique après quatorze ans d’expatriation. Direction Lyon, d’où il est originaire.

Les Echos


Témoignage dans La Tribune Aout 2017

Expatriés : le retour, une « expatriation à l’envers » (1/5)
SÉRIE EXPATRIÉS 1/5 - D’après les chiffres de l’OCDE, près de 2,5 millions de Français vivaient à l’étranger en 2015. Pour des raisons professionnelles, les études, ou pour suivre leur conjoint, les motifs du départ sont variés. Mais si le nombre de départs est important, le nombre des retours l’est également. Environ 70.000 Français de l’étranger rentrent au pays.

Réinscription à l’assurance-maladie, logement, situation fiscale… Se réinsérer dans le système français est loin d’être un exercice facile.
« Si vous pensez que le retour en France est une fin en soi, c’est totalement faux. Ce n’est pas parce que l’on revient dans son pays que c’est plus facile. Il faut le prendre comme une nouvelle expatriation. »
A entendre les témoignages des expatriés ayant franchi l’étape du retour en France, mieux vaut avoir le cœur bien accroché avant de refranchir les frontières du pays. « Il faut s’y préparer à l’avance et essayer de sécuriser au maximum son retour », résume Sylvaine Emery, directrice des activités internationales et outre-mer chez Humanis.

La Tribune : le retour, une « expatriation à l’envers » (1/5)
La Tribune : les anciens expatriés livrent leurs conseils (2/5)
La Tribune : « Le challenge, c’est d’exister à l’étranger » (3/5)
La Tribune : pour l’entreprise, accompagner le retour, c’est savoir retenir les talents (4/5)
La Tribune : pour le conjoint, « le travail de suiveur est un rôle à temps plein » (5/5)


Témoignage dans les Echos Start Septembre 2017

Réussir son retour d’expatriation, mode d’emploi
Il y a ceux qui partent, et puis ceux qui reviennent. Après un, deux, cinq, dix ans ou plus passés à l’étranger, ils choisissent de “rentrer” en France. Les Echos START vous proposent quelques pistes pour vivre au mieux cette expérience, qui s’apparente parfois à une nouvelle expatriation.

“En italien, il existe une belle expression qui est ‘retrouver ses vieux habits’. Quand on revient d’expatriation, il faut choisir les habits qu’on va retrouver et ceux qu’on va mettre au placard”, résume Alix Carnot, directrice des carrières internationales chez Expat Communication et auteure du livre “Chéri(e), on s’expatrie”.
Quand les expats reviennent, ils se retrouvent face à une triple tâche : affronter une myriade de démarches administratives, reconstruire une vie sociale, et pour certains, retrouver du travail.

Les Echos Start


Témoignage dans le Petit Journal août 2017

Vous rentrez en France ? Pas de panique !! Tout va bien se passer. Françoise et Christine, bénévoles au sein de France Retour Accueil, nous parlent des challenges du retour et de la richesse des liens qu’elles ont pu recréer grâce aux nombreuses activités proposées par l’association

Françoise Chauvet est rentrée en région parisienne en 2016 après 4 ans à Hong Kong suivis de 4 ans à Rome. Christine a quitté l’Alsace depuis 30 ans, et a vécu 10 ans en Hongrie et 8 ans à Bruxelles. Elle est revenue en France en 2014. A l’heure où les enfants quittent le nid, après de si riches années à l’étranger où toutes deux se sont investies au sein des accueils francophones ou des associations de parents d’élèves, il a fallu se retrousser les manches pour faire de ce retour une nouvelle expérience réussie.

Le petit journal


Témoignage dans Femmexpat Mai 2017

La France sera une fête, si vous le voulez bien
La-France-sera-une-fete-si-vous-le-voulez-bienAmies expatriées, pour tous celles qui rentrent, nous allons leur souhaiter un immense « welcome » !

Et essayer de faire passer un message positif. Car si de loin vous regardez les news, une fois de plus, l’angoisse vous monte au gosier en entendant parler de : grèves Sncf, Air France, agressions, routes à 80 km/h. Et on en passe, sinon c’est parti pour la litanie des sujets qui fâchent. Pourtant la France sera une fête, si vous le voulez bien !
On explore le sujet ?
Passage estival pour un bain de France mais aussi pour certains, retour durable, peut-être définitif. Or il suffit de parler de retour dans la communauté expat pour que les commentaires se déchaînent ! Du « Vous rentrez, mais vous êtes fous ? Vous avez vu l’état du pays ! » à « Tu vas voir le retour, sur le plan administratif, c’est une galèèèère… ». Sans oublier « Mes pauvres ! Le retour, c’est le pire moment de l’expatriation, personne ne vous attend ! »

femmexpat


Témoignage dans Le Petit Journal juin 2016

FRANCE RETOUR ACCUEIL – "Un départ se prépare, un retour aussi"
Rentrer en France après une période d’expatriation s’avère parfois être un parcours rempli d’obstacles. Pour aider les expatriés à se réintégrer, l’association France Retour Accueil les accompagne en proposant conférences, séances de coaching et activités ludiques. Rencontre avec la présidente Agnès Brouhard, qui explique son rôle et les projets à venir.

Quand et comment l’Association France Retour Accueil a-t-elle été créée ?
Après trois expatriations, deux à Bruxelles et une à Washington, j’ai pris conscience de l’importance du retour. J’ai donc piloté, avec l’aide de la FIAFE, la création de France Retour Accueil pour le 15 septembre 2015. Aujourd’hui il y a 113 adhérents et l’association accueille francophones ou francophiles, qui reviennent d’un des 223 accueils du réseau FIAFE. On y retrouve une véritable richesse internationale, nous avons même accueilli un couple d’Argentins.

Le Petit journal


Témoignage de Femmexpat Septembre 2015

Au retour, un Accueil comme à l’étranger avec France Retour Accueil (FIAFE)

Expérience parallèle mardi matin en arrivant à l’assemblée constitutive du petit déjeuner de France Retour Accueil.
Je n’avais pas trop réfléchi avant de venir ; ça concerne les lectrices de femmexpat, alors, j’y vais. Donc je n’étais pas préparée au choc qui va suivre.
Suivez-moi dans l’escalier en bois d’une salle paroissiale. Ca sent l’association. Une petite voix venue de loin commence à se faire entendre. Une rumeur féminine grandit, grandit. Ça rappelle quelque chose. On entre, et là, choc spatio-temporel.

Femmexpat